Baltic 2015

Un article de Rachel Muller

 

Les autorisations de survol en poche (Danemark-Suède-Finlande-Norvège), on peut décoller mais des 4 ULM prévus, seuls 3 auront pu voler.
Au départ : 3 équipages, Joelle & Uli en Savage et Rachel & Claude en VL3 pour 17 jours, Ed en Pioneer pour seulement 1 semaine.

0_1_Pioneer

0_2_Savage

0_3_VL3

Savage : 30 heures de vol / 1850NM
VL3 : 33 heures de vol / 3560NM

Légende photo Baltic routing
routing vert : Pioneer – Savage et VL3
routing rose : Savage
routing bleu : VL3

Baltic_routing

Tous ensemble pour une semaine

Jour-1

Kitzebur-Damme (ELMD-EDWC 182NM)
Damme – Helgoland-Dune (EDWC-EDXH 110NM)

1_Helgoland_1

2_Helgoland_2

EDXH : 2 pistes courtes : 480m (15-33) et 370m (21-03)
La piste 33 est en service, vent de travers 260° 25kt – les ailes basses se posent.
Avec ses ailes hautes, le Savage, train classique préfère la 21 et demande l’approbation. Le contrôleur, réticent, lui accorde s’il est sûr d’atterrir après l’hélicoptère garé à droite en début de piste.

3_Helgoland

2 iles, Helgoland-Dune avec la piste et son camping aux emplacements nichés dans les dunes ; Helgoland, la ville et ses falaises pourpres. Un petit trajet en ferry pour passer sur l’ile habitée et promenade sur le sentier en compagnie des mouettes aux cous jaunes « Basstölpel »

Jour-2

Helgoland-Dune – Endelave (EDXH-EKEL 150NM)

Accueillant, le fils du propriétaire nous aide à trouver un toit en dur pour la nuit, car bien que possible de camper sous l’aile, l’avis général est de rester au sec, des pluies étant annoncées. On peut directement louer des vélos rouges et les enfourcher pour découvrir l’ile.

4_Danemark-Endelave

Jour-3

Endelave –Femø (EKEL-EKFM 75NM)
Femø-Ærø (EKFM-EKAE 47NM)
Ærø-Endelave (EKAE-EKEL 72NM)

Le lendemain au petit déjeuner, au seul et meilleur restaurant de l’ile, la mauvaise info tombe. La piste du Kitzebur a été saccagée durant la nuit. Plus possible de retourner sur notre terrain d’attache. Le Rans S7 qui devait venir la 2eme semaine ne pourra pas non plus décoller. On cherche une solution pour le retour…
Pour se remonter le moral, petit vol autour des iles multicolores : survol du great belt bridge (Storebaelt), Vejo et atterrissage à Femø, une piste étroite entre les blés pour le repas de midi. Suivi d’Aerø, pour une balade à vélo le long de la mer jusqu’au village aux rues pavées qui mènent au port.

5_Danemark_2_Storebaelt-zhe-great-belt-bridge 6_Danemark_4_Femo_2

7_Danemark_5_Femo 8_Danemark_5

Jour-4

Endelave-Hoganäs (EKEL-ESMH 86NM)

Atterrissage sur la 24 sous un vent de 30kt, le refuel se fait en tenant les ailes, chaque ULM trouve heureusement une place derrière un hangar pour être arrimé à l’abri. Hoganäs c’est 2 pistes herbe de 800m, du 100LL et du Mogas, des chambres, une cuisine, des vélos, une ambiance joviale : un club house comme on en rêverait tous. Fly and barbecue d’harengs, la tradition des mardis soirs, tous les pilotes des environs s’y retrouvent.

9_Hoganaes

10_Hoganaes_

Jour-5

Hoganäs-Landskrona (ESMH-ESML 22NM)
Landskrona-Visingsö (ESML-ESSI 150NM)
Visingsö -Hogänäs (ESSI-ESMH 146NM)

Atterrissage à Landskrona pour voir le Blackwing, nouvel ULM suédois au fort potentiel alliant technique de pointe et design aérodynamique. Manque de chance les autorisations de vol de cet ULM en fibre de carbone, « côte à côte », ne sont pas encore validées. Solution de rechange : Ed et Claude voleront avec les pilotes du Blackwing pour faire une petite course pour le fun (VL3 contre Pioneer).
Vers le nord le paysage change, la forêt devient dense parsemée de lacs.
ESSI ou 800m de piste herbe sur une ile au milieu d’un lac à côté d’un terrain de golf. Comme à Endelave, une boite est placée en toute confiance pour laisser aux pilotes le soin de donner quelques krones pour l’entretien de la piste.

11_Visinsgoe

Jour-6

Hoganäs – Frölunda (ESMH- Frölunda 282NM)

12_Hoganaes-Froelunda

13_Hoganaes-Froelunda 14_Froelunda

Carl et ses Swedish Ultraflyers ont tout organisé à la perfection, café, refuel, transport jusqu’à la gare.. Direction Stockholm pour 2 nuits sur un ancien bateau en bois rouge : après avoir traversé le pont on se retrouve directement dans la vieille ville. Stockholm nous ravit par son architecture et sa facilité de se déplacer en bateau hop on hop off.

14-A_Stockholm

Chacun à son rythme, selon ses envies

Savage

Jour-8

Frölunda-Visby (Frölunda-ESSV 124NM)

Vol au FL55, avec un vent de face constant mais tolérable. Juste avant Visby le vent forcit jusqu’à 40kt, l’atterrissage est turbulent et après seulement 20m Uli est déjà à l’arrêt ! Rouler jusqu’au parking s’avère compétitif. Arrimer l’ULM le plus sécurisé possible devient la priorité, à peine fini, il commence à pleuvoir. Visby 25€ taxes +7€ parking/jour

15-A_Savage_Visby

Visby, cité médiévale classée patrimoine mondial de l’Unesco est fortement appréciée pour 2 jours de relax.

Jour-10

Visby-Bunge(ESSV-ESVB 27NM)

La météo ne joue pas avec, le Savage atterrit sous une pluie battante.

15-B_Savage_Visby-Bunge

VL3

Jour-8

Frölunda-Kumlinge(Frölunda-EFKG 113NM)
Kumlinge-Nummela(EFKG-EFNU 116NM)
Nummela-Ruhnu (EFNU-EERU 176NM)

De la Suède à la Finlande, la côte est très découpée. Survol d’une multitude de petits ilots. Après un atterrissage à Kumlinge et une autre pause à Nummela, la nuit sera à Ruhnu, une ile à 3h30 de bateau des côtes, idéale à visiter en avion. La piste, entourée de bois me fait penser à Noertrange. L’ULM, parqué – entre un hangar de fermier et le garage attenant à la tour qui est utilisé comme portique de sécurité pour vérifier le passage des voyageurs- il est temps de rejoindre le village. La vie semble suspendue dans le temps, paisible avec ses habitants accueillants. 60 personnes y vivent toute l’année. Ruhnu 9€ de taxes.

15_1_VL3_Kumlinge 15_2_VL3_Ruhnu

15_3_VL3_Ruhnu

Jour-9

Ruhnu-Riga/Spilve(EERU-EVRS 63NM)

Spilve est un grand aérodrome austère mais pratique pour visiter Riga, piste bétonnée située dans la CTR de Riga, à moins de dix minutes en taxi du centre. On a apprécié la disponibilité des employés. Spilve 20€ de taxes parking inclus.

15_4_VL3_Spilve

Jour-10

Riga/Spilve-Bunge(EVRS-ESVB 186NM)

Parés de nos gilets de sauvetages, décollage de Spilve. Plusieurs traffics sont en vue au départ et arrivée de Riga. Contrairement à notre intention de suivre la route VFR, Riga nous demande de traverser la CTR d’est en ouest, dubitatifs nous suivons les instructions, cap 270°pour couper les axes de Riga international à 600ft. Après Ventspils , montée au FL65 pour survoler la mer. Le vol sur l’eau le plus long du voyage, 40 minutes. Avec ce calme, sur l’eau, on a la sensation de ne pas avancer.
L’étoile macadamisée de Bunge est finalement en vue.

17_Bunge

Jour 10-13

Bunge ESVB : vols locals, tours en ferry/voiture, Farø.

Les 2 équipes se retrouvent, chacun a une multitude d’anecdotes à se raconter.
Notre nouvelle demeure de 2000 m2 est surprenante : une ancienne base militaire suédoise dont le hangar, gigantesque, fut construit en 1937.

18_Bunge_1

Gert, pilote retraité de ligne et de l’armée suédoise a acquis Bunge et l’a transformée en musée vivant et locaux d’hôtes. Les pièces de la “caserne” pour dormir, sanitaires, cuisine, cinéma, salon… donnent toutes sur l’intérieur du hangar. Des échelles sont mises à disposition pour pouvoir grimper dans les imposants modèles SAAB exposés (J32 Lansen, Draken, JA37 Viggen et 105), prendre la place du pilote et remonter dans le temps.

19_Bunge

Farø est une minuscule ile au nord de Gotland, accessible qu’en ferry. La visite de l’ile se passe en Saab 99, louée chez Gert, munie des blousons de pluie mais ne gâche en rien le plaisir d’admirer les rochers aux formes excentriques.

20_Faro_rochets_d_en_haut 21_Faro_rochets_d_en_bas

Au retour d’un vol local, un bruit insolite survient à proximité du terrain. Au sol le diagnostic est posé : un morceau du tuyau d’échappement a cassé. Pas de meilleur endroit que Bunge pour réparer ! Notre hôte organise un soudeur et le tout est changé dans le hangar.
Après un vol test, prêts à repartir.

Savage

Jour-14

Bunge-Kalmar (ESVB-ESMQ 113NM)
Kalmar-Bornholm (ESMQ-EKRN 107NM)
Bornholm-Rügen (EKRN-EDCG 65NM)

Un vent constant de face pendant les 3 vols autorise une vitesse sol maximum de seulement 60kt. Après une pause à Kalmar et un atterrissage à Bornholm (avec une agréable self briefing room), Rügen, l’ile aux falaises de craie est enfin en vue. Comment visiter cette ile aux dimensions relatives sans louer de voiture ?
La solution est toute trouvée : le « Rasender Roland » un train à vapeur ! Ce moyen de transport original dessert plusieurs stations balnéaires de l’ile, ravissant autant les touristes que les locaux.

22-A_Savage_Kalmaroeland 22-C-Savage_Ruegen

22-B_Savage_Bornholm

Jour-16

Rüge-Stendal (EDCG-EDOV 124NM)
Stendal-Korbach (EDOV-EDGK 154NM)

Survol des lacs du Mecklenburg, connus pour leurs péniches naviguant d’un lac à l’autre.

22-D_Savage_vers_Stendal

Jour-17

Korbach-Bitburg (EDGK-EDRB 124NM)

VL3

Jour-14

Bunge-Oslo/Kjeller (ESVB-ENKJ 357NM)

Le plan de vol a été déposé la veille pour respecter le délai des 4 heures imposées mais la météo ne permet pas de décoller à l’heure prévue. On prévient la douane de notre retard par email.
Après une heure de vol la météo se dégrade, le plafond est bas, les restes de pluie au niveau de Finspang forment une brume ; des détours seront nécessaires pour maintenir VMC. A l’approche de la frontière Norvégienne comme par enchantement le ciel redevient bleu. Atterrissage sur la 30 sous un grand soleil. Direction Oslo, marche, train puis visite de la ville en vélo. Il ne faut surtout pas manquer de voir l’opéra dont la construction en verre, marbre et granit semble sortir de la mer.

22_1_VL3_Oslo

Jour-15

Kjeller-Jarlsberg (ENKJ-ENSB 85NM)
Jarlsberg-Lunde (ENJB-ENLU 46NM)
Lunde-Jarlsberg (ENLU-ENJB 116NM)

Le survol de la baie d’Oslo est à couper le souffle, on s’autorise une séance photos mais la tour nous rappelle à l’ordre «OKMUU – you say your routing was Jarlsberg ? Affirm, doing a 360° to the left around Oslo to take some pictures, we’ll resume our route -OKMUU »

22_2_VL3_Oslo_2

Le terrain devient plus montagneux en progressant vers l’ouest.
Jarlsberg a une procédure radio particulière. Après atterrissage, on retourne sur la fréquence de Torp Tower pour les en informer et pour le décollage, il faut d’abord téléphoner à Torp Tower pour obtenir un code transpondeur et l’autorisation.
Michel, un pilote belgo-norvégien, ouvre le chemin vers Lunde, départ d’un vol local spectaculaire entre les fjords à 1500ft.

22_3_VL3_Jarlsberg-de-Lunde

Jour-16

Jarlsberg-Hogänäs (ENJB-ESMH 215NM)

La côte suédoise est parsemée d’iles rocailleuses. Certaines comptent une maison, d’autres un village entier.

22_4_VL3_Oslo_vers_Suede_2

Jour-17

Hogänäs-Landskrona(ESMH-ESML 22NM)
Landskrona-Ganderkese(ESML-EDWQ 211NM)
Ganderkese –Bitburg (EDWQ- EDRB 202NM)

22_5_VL3_Blackwing_2

Le Blackwing a enfin reçu les autorisations pour voler, quel régal que de faire un vol côte à côte et prendre une multitude de photos avant de rentrer à Bitburg où nous retrouvons l’équipe du Savage.
Jemp, le pilote du Rans qui n’aura pas pu prendre le départ vient nous chercher. Retour au Kitzebur pour récupérer les voitures et vue en direct de la piste vandalisée.

23_Kitz

One thought on “Baltic 2015

Comments are closed.